Une orthèse dans un cas d’épine de Lenoir : ça fonctionne!

2 avril 2022
‹ Retour

Épine de Lenoir et orthèse plantaire sont des termes que les professionnels du pied énoncent souvent dans la même phrase quand ils sont consultés pour des douleurs au talon. C’est que le soulagement qu’apporte une orthèse pour l’épine de Lenoir est avéré dans le traitement de ce type de pathologie du pied. Mais attention! En termes d’efficacité, seule une orthèse adaptée et faite sur mesure fonctionne dans un cas d’épine de Lenoir. Éclaircissons un peu les choses.

Vous avez dit… « épine de Lenoir »?

Pour ceux et celles qui sont atteints d’une inflammation au talon, l’appellation « épine de Lenoir » est probablement connue. Le terme fait image, certes, mais il peut néanmoins engendrer quelques confusions, notamment en ce qui a trait aux moyens de contrôler cette problématique. Vivre avec une épine de Lenoir est toutefois possible; l’orthèse plantaire permet de « s’enlever une telle épine du pied »!  Mais d’abord, un peu d’anatomie…

La sensation désagréable d’avoir quelque chose dans le soulier, puis de réellement sentir une douleur vive sous le talon en marchant ou au toucher est symptomatique de cette pathologie communément appelée « épine de Lenoir ». En termes scientifiques, il s’agit d’un ostéophyte spiniforme au niveau du calcanéum. Ce qu’on peut traduire par… une petite saillie osseuse en forme d’épine ou d’éperon qui s’est trop développée sous le plus gros os du talon (appelé calcanéum), d’où l’autre nom : épine calcanéenne, de cet état anatomique potentiellement problématique.

Si on met de côté la maladie de Haglund, une inflammation localisée à l’arrière du talon causée par une morphologie particulière présentant déjà une proéminence osseuse (exostose), le fait qu’il y ait une petite excroissance de l’os à cet endroit n’est pas en soi malsain. Il s’agit d’un processus physiologique normal, un amas de calcium en fait — lequel est généralement sans conséquence pour la majorité des gens — qui a pour rôle de renforcer l’encrage arrière du fascia, cette bande de tissu conjonctif élastique maintenant la cambrure du pied et jouant un rôle crucial dans la capacité d’amortissement du pied. 

Or, lorsqu’il y a sursollicitation du fascia, que ce dernier est soumis à un stress excessif ou prolongé (sport, blessure, pronation atypique, âge, surcharge pondérale, chaussures inappropriées, etc.), non seulement y a-t-il un risque d’inflammation du fascia lui-même (jusqu’au talon), mais également une contrainte constante sur son ancrage arrière, l’épine de Lenoir, qui de ce fait tend à croître exagérément. Comme cette zone est habituellement le point de contact avec le sol en marchant, une telle protubérance (non douloureuse toutefois) en vient à la longue à blesser les tissus se situant au point d’insertion du fascia sur le calcanéum. Ce sont ces microdéchirures qui causent les douleurs, l’inflammation… et qui font tomber le diagnostic d’épine de Lenoir problématique.

Y a-t-il une orthèse pour soulager l’épine de Lenoir? Bien sûr!

Il ne sera jamais assez répété qu’une fasciite plantaire douloureuse et non traitée est un signe précurseur de l’épine calcanéenne. De surcroît, sans aucune intervention podiatrique, l’épine de Lenoir évolue au point où la dystrophie peut devenir incapacitante. Cela dit, en ayant considéré tous les aspects de votre condition, votre professionnel du pied vous évitera d’en arriver là. Différentes approches curatives et préventives sont possibles, et l’une d’elles est le port d’orthèses plantaires pour l’épine de Lenoir. 

Traiter l’épine de Lenoir doit être un processus thérapeutique sérieux et cohérent. D’entrée de jeu, subir un examen radiographique peut être requis. Le niveau de gravité de la pathologie déterminera si des soins spéciaux (une chirurgie par ex.) sont à envisager. Généralement toutefois, comme la cause des microdéchirures et de l’inflammation au talon est une tension indue sur le fascia, l’important est de réduire cette dernière par le port d’une orthèse pour l’épine de Lenoir et le fascia plantaire, faite sur mesure, et de pratiquer certains exercices d’étirement du mollet. 


Une orthèse pour l’épine de Lenoir, impérativement l’orthèse dite technologique, c’est-à-dire issue d’un procédé de fabrication par numérisation de la face plantaire du pied et par impression 3D, comporte des caractéristiques dimensionnelles ad hoc. Sa forme augmente le support de l’arche transverse du pied, ce qui déplace légèrement les contraintes vers l’avant, diminuant du coup la pression reçue par le tarse. Il arrive également que l’orthèse pour l’épine de Lenoir soit assortie d’une chaussure orthopédique également adaptée dont le rôle est d’augmenter le maintien du pied, l’amortissement des chocs et les correctifs de pronation.

Les professionnels du pied connaissent les orthèses sur mesure, Talaria les fabrique!

Que ce soient des orthèses pour guérir, du moins pour soulager, ou que ce soient des orthèses en prévention d’une épine de Lenoir, le saut qualitatif et technologique a été fait au moment où la numérisation par numériseur portable des pieds a permis de produire des orthèses plantaires sur mesure à 100 % et qu’elle a été complétée par un procédé de fabrication par impression 3D impliquant des matériaux supérieurs et à mémoire augmentée. Talaria incarne une telle innovation. Parlez-en à votre professionnel du pied.